Lettres aux adolescentes «hyper-sexualisées»

On vous accuse de tous les maux, on vous dénonce dans les médias. Mais au fait, qui sont ces gens dénoncent «l’hyper-sexualisation des jeunes filles»? Est-ce mon esprit qui me joue des tours ou si ce sont généralement des femmes? Des femmes à qui il pourrait être bon de rappeler la mode des mini-jupes dans les années ’60… 

Des femmes qui sortent des grands principes pour expliquer que c’est mal de s’habiller sexy à l’adolescence… Et qui oublient juste la syllabe «nor», comme dans «normal».

Votre corps change pour passer de «petite fille» à «jeune femme». Vous cherchez un nouveau style qui vous permettra de «faire partie de la gang» et idéalement, de mettre en valeur votre nouvelle silhouette, ce qui peut se faire de maladroitement, surtout au début.

Il existe des règles de base pour faciliter les choix vestimentaires flatteurs. Faire ressortir vos atouts personnels est toujours mieux que de suivre bêtement la mode. Il faut d’abord déterminer votre type de silhouette, utilisez un ruban à mesurer en cas de doute. Une fois cette étape complétée, n’hésitez pas à rechercher sur le web d’autres trucs personnalisés.

Sachez mesdemoiselles, que peu importe votre silhouette, vous êtes belles. Peut-être ne vous l’a-t-on jamais dit, mais on aurait dû : Vous êtes belles. Apprenez à vous mettre en valeur et vous verrez changer le regard que les gens posent sur vous. Nul besoin de vous dénuder pour attirer les regards. 😉

Oui, mais je suis moche en comparaison avec les vedettes de la chanson et du cinéma!

Hum… Il faudrait jeter un œil à ces liens pour voir que ces vedettes sont de très belles femmes, mais qu’une fois maquillées, coiffées et retouchées par les même professionnels, la plupart d’entre nous pourrions être aussi des «femmes fatales».;) 

Quand je vais à l’école le visage couvert de boutons, ces retouches ne me servent à rien!

Exact. L’acné est un problème courant à l’adolescence et le regard que les gens posent sur nos boutons est souffrant, j’en conviens. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien sur des produits en vente libre. Pour un problème d’acné important, qui ne s’améliore pas après avoir suivi ses conseils, il est possible de prendre rendez-vous avec un dermatologue.

OK, mais comme je pèse 250 livres, disons que je ne fais pas partie des standards de beauté…

Il est effectivement plus difficile (mais pas impossible) de se mettre en valeur quand on a un surpoids important. Mais dans ce cas, je vous suggérerais d’examiner votre rapport avec la nourriture. Est-il possible que l’ennui, les contrariétés ou autre vous emmène à manger alors que vous n’avez pas vraiment faim?

Peut-être alors serait-il utile d’explorer les possibilités, de vous chercher une activité qui vous passionne, ou qui vous permette de vous défouler lorsque le besoin se fait sentir? L’idée n’est pas de «rentrer dans le moule», mais de se trouver un équilibre mental, d’être bien avec soi-même, et ainsi de contourner un mécanisme contre-productif qui amène un surplus de poids. La beauté doit être un effet secondaire de votre bien-être intérieur.

Quand on nous dit que l’apparence n’est pas importante, c’est faux! Toutes les vedettes sont très belles!

Exact. Dommage qu’on vous mente ainsi, mais l’apparence est effectivement importante. C’est le premier outil pour entrer en contact avec les gens et une apparence agréable est un important facilitateur tant en amour, en amitié que pour la vie professionnelle. D’où l’importance de savoir se mettre en valeur et de tendre, autant que possible, vers un poids santé. Mais gardons à l’esprit que si l’apparence est le premier outil, elle n’est pas le seul.;)

Tu parles de poids santé, mais dans les faits, les gars aiment les filles minces, voire maigres!

Euh… C’est-à-dire qu’une femme mince (et non maigre!) a plus de chances de plaire à un plus grand nombre d’hommes. Mais une femme qui a 10 ou 20 livres en trop a de fortes chances d’avoir un choix très intéressant d’hommes intéressés.

L’important est d’avoir un physique qui nous permet de «jouer dans une ligue» qui nous convient. On ne peut pas plaire à tous les hommes. Mais du moment qu’on plaît à un homme qui nous plaît aussi, l’énergie nécessaire pour se conformer à un standard pour plaire à plus d’hommes, en vaut-elle vraiment le coup?

OK, tu parles d’équilibre émotif, de poids santé, de savoir se mettre en valeur en connaissant bien notre silhouette, mais quel est le rapport avec l’hyper-sexualisation?

C’est pourtant simple. Le fait de s’habiller un peu trop sexy est normal à l’adolescence, parce que pour trouver son style, il faut d’abord aller «trop loin» afin de connaître ses propres limites. Mais quand on persiste à porter un décolleté trop plongeant, des vêtements trop moulants pour nous mettre en valeur, ou à montrer un peu trop de peau, c’est qu’on a le sentiment qu’on n’arriverait pas à se faire remarquer autrement.

L’hyper-sexualisation qui persiste dans le temps est un symptôme d’une mauvaise connaissance de soi et d’un manque de confiance en soi, qui envoie un bien mauvais message. Et malheureusement, certaines femmes qui sont probablement peu satisfaites dans leur vie intime vont se sentir menacées par votre sex-appeal. Alors que certains hommes vont percevoir votre fragile estime de vous-mêmes et vouloir profiter de la situation.

Soyez bien, soyez heureuses, faites-vous confiance. Et par-dessus tout, sachez qu’un garçon à qui vous plairez saura voir que vous êtes belles. Et ce, même si vous adoptez style plus sobre. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s