Voici un document en format PDF qui provient d’une correspondance  entre la GRC et le Ministre de la Justice et le Procureur général du Canada au sujet de divergences majeures dans les données de 1993 sur les «armes à feu impliquées dans des crimes». La GRC demande au département de la Justice de corriger ses données sur les armes à feu.

En 1993, la GRC a compté 73 armes à feu impliquées dans des crimes avec violence, alors que le département de la Justice en a plutôt relevé 623. Il semblerait que l’expression «armes à feu impliquées dans des crimes» n’ait pas été interprétée de la même façon par les deux organismes.

Or, ce sont les statistiques huit fois et demie plus élevées que celles de la GRC qui auraient été utilisées afin de «démontrer» la nécessité d’adopter la loi de 1995 sur les armes à feu.

Pour lire le document, cliquez sur le lien suivant:  rcmp-baddata

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s