Une bombe tombe sur l’immobilier… sérieusement?

acces-a-la-propriete

À l’annonce d’un resserrement des conditions pour assurer un prêt hypothécaire avec la SCHL, plusieurs chroniqueurs sonnent l’alarme. Une «bombe» qui tomberait sur le marché immobilier. Vous y croyez?

Avec le resserrement règles, on pourra contracter une hypothèque maximale équivalant à 39% de son revenu brut une fois qu’on y a ajouté le montant des taxes et d’électricité, en ne dépassant pas un endettement total de 44% de son revenu brut. On devra également se qualifier pour un prêt à un taux de 4,64% et ce, même s’il s’agit d’un prêt à taux fixe sur 5 ans.

Tout plein de chiffres, ça ne veut rien dire!

Pour faciliter la compréhension d’un concept abstrait, rien de tel que de faire une simulation. Prenons une personne vivant seule ayant une excellente cote de crédit et qui gagne 40 000 $ annuellement.

 

  • 40 000 x 39%=15 600 $ / an = maximum 1300 $ / mois en frais de logement
  • 40 000 x 44%= 17600 $ / an = maximum 1466,67$ / mois en dette totale.

 

Si notre ami imaginaire habite Trois-Rivières, il pourra se payer une maison neuve. Mais s’il habite Montréal ou Québec, il devra forcément prévoir un budget pour l’entretien de la maison. Plusieurs experts recommandent de prévoir annuellement au moins 1% de la valeur de la maison pour l’entretien.

Voici à quoi son budget mensuel pourrait ressembler son budget mensuel, s’il faisait l’emprunt maximal et un «RAP» de 25 000$.

  • 1000$ Hypothèque (incluant la prime de la SCHL)
  • 200$ Taxes
  • 100$ Électricité
  • 166,67$ Prêt auto
  • 145$ Entretien de la maison
  • 138,89$ Remboursement RAP
  • 448 $ Épicerie
  • 120 $ Téléphone, télévision, internet
  • 216,67 $ Frais d’utilisation de la voiture
  • 75 $ Assurance auto et habitation combinées
  • 30,25 $ Permis de conduire et immatriculation
  • _____________________________
  • 2640,48 Total des dépenses ci-haut.

 

Oui, mais le gars gagne 40 000$, soit 3333,33$ par mois. Il lui reste près de 700$ par mois en poche!

Le problème, c’est que l’argent qui reste dans nos poches après que le gouvernement se soit servi est bien loin de notre salaire brut. Après impôts, il lui restera en réalité 2537,33$ par mois. Il est donc déjà en déficit de plus de cent dollars par mois.

Oui, mais il peut se débarrasser de son auto, il sauvera plus de 425$ par mois!

C’est un choix qu’il pourrait faire. Il devra cependant défrayer les frais de transport en commun ( environ 85$ ) et probablement de taxi. Mais il y a effectivement des économies à faire. Dans le meilleur scénario, il sauvera 350$.

Et l’épicerie, il y a moyen d’économiser en utilisant les coupons rabais!

En effet. Alors supposons que notre gars laisse tomber sa voiture, n’utilise que le transport en commun et qu’il réduit sa facture d’épicerie de moitié.

  • 1000$ Hypothèque (incluant la prime de la SCHL)
  • 200$ Taxes
  • 100$ Électricité
  • 145$ Entretien de la maison
  • 138,89$ Remboursement RAP
  • 224 $ Épicerie
  • 120 $ Téléphone, télévision, internet
  • 50 $ Assurance habitation
  • 30,25 $ Permis de conduire et immatriculation
  • _____________________________
  • 2008,14$ par mois, dépenses de base révisées.

 

Avec ces compressions, il reste 529,19$ par mois pour les autres dépense. Tout est réglé!

Sauf que… une personne sur trois aura une invalidité de longue durée avant l’âge de 65 ans. Et même à court terme, l’assurance-chômage invalidité ne couvre que 55% du salaire brut… et ce montant anémique est imposable! Dans le présent cas, ça représente 1833,33$ par mois imposable, et les deux premières semaines sont à vos frais!

En cas de maladie, voici le scénario :

  • 916,65$ Revenu brut d’assurance-chômage maladie le premier mois
  • Moins
  • 2008,14$ Dépenses de base révisées
  • _______________________
  • -1091,49 $ en déficit le premier mois

 

  • 1833,33 $ Revenu brut à partir du deuxième mois d’invalidité
  • Moins
  • 2008,14 $ Dépenses de base révisées
  • ___________________________
  • -174,81 en déficit par mois supplémentaire

 

Alors, on se paie une assurance-invalidité? On parle facilement de quelques centaines de dollars par année. Mais avec les choix qu’il a fait de renoncer à sa voiture et de faire du «couponing», il peut se le permettre. Sauf que la liste des dépenses à prévoir au budget n’était pas exhaustive… Difficile d’équilibrer un budget quand on oublie d’y inclure de petites dépenses récurrentes et des dépenses occasionnelles. Ajoutons donc :

  • -Épargne (recommandé 5 à 10% du revenu = 2000-4000$ annuellement)
  • -Vêtements
  • -Médicaments, dentiste, lunettes
  • -Resto, sorties, loisirs
  • -Produits d’hygiène
  • -Frais bancaires
  • -Café
  • -Alcool
  • -Animal de compagnie
  • -Cadeaux
  • -Voyages

 

C’est faisable. Des gens vivent de l’aide sociale comme unique revenu… Il faut être casanier, s’amener un lunch au travail, ne pas fumer et éviter les achats impulsifs. On oublie les crevettes, le saumon et le bon steak, mais tant que les taux d’intérêt restent bas, ça se fait!

Mais c’est vraiment ce genre de vie que vous voulez?

Si la réponse est non, les resserrements ne changeront rien pour vous. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s